UMMC : le géant russe du marché du cuivre

La Russie compte une multitude d’entreprises orientées vers l’exploitation de ses ressources naturelles. Il en existe à petite échelle, et d’autres à grandes échelles.

L’une des plus importantes, UMMC, est une grande société regroupant 40 entreprises qui interviennent dans le secteur industriel. Spécialisée dans l’exploitation du cuivre, elle mène également des actions dans d’autres domaines relatifs à l’exploitation minière. Implanté sur la quasi-totalité du territoire russe, la plupart de ses activités se tiennent en Sibérie et dans l’Oural.

Un atout majeur pour l’économie russe

Parmi les puissances mondiales, la Russie détient l’une des plus grandes superficies. Son territoire est également pourvu en grande quantité de ressources naturelles. On y retrouve des minerais, du gaz, du pétrole, du charbon, etc. Bien entendu, ses ressources sont une mine d’or pour l’économie russe.

Pour exploiter ces ressources, elle s’appuie sur de grandes sociétés telles que UMMC. Cela s’explique par le fait que la holding UMMC est l’un des plus grands groupes du pays dans le secteur. Elle regroupe 40 entreprises et est composée de plus de 80 000 salariés. La direction de l’entreprise est quant à elle menée de main de maître par l’industriel russo-ouzbek Iskander Makhmudov.

Le groupe intervient dans divers domaines liés à l’activité minière, en particulier l’exploitation du cuivre, du charbon, du palladium, de l’acier, de l’argent, du zinc, des diamants et de l’or.

De l’extraction jusqu’à la réalisation du produit fini, UMMC est un acteur omniprésent. Il s’agit à l’heure actuelle d’un groupe pluridimensionnel dont la politique de diversification lui permet d’occuper les premiers rangs dans l’industrie russe et mondiale. Par ailleurs, l’essentiel de ses produits finis est destiné à différentes industries, telles que l’automobile, la médecine, la joaillerie, la téléphonie mobile…

Une entreprise qui évolue avec les exigences de son temps

UMMC a rapidement compris qu’il est important pour une entreprise de diversifier ses services afin de pouvoir survivre plus longtemps. Ainsi, elle met en place un processus de diversification qui lui permet d’être stable et viable dans le temps. En plus de son activité dans les mines, elle explore d’autres domaines plus exotiques tels que l’exploration spatiale.

En plus de se diversifier, la holding met également l’accent sur son image de marque et sur sa stratégie marketing. En particulier vis-à-vis du numérique et des différentes solutions technologiques. Le groupe accentue également ses efforts autour du financement de différents évènements sportifs et culturels, et accompagne diverses œuvres caritatives. Il en est de même pour les actions écologiques.

UMMC respecte met également un point d’honneur sur la création d’excellentes conditions de travail pour ses salariés.

Bon à savoir : exemple de source de financement d’entreprise

Les apports de sociétés de capital-risque

Il s’agit d’apports en capital réalisés indépendamment de ceux des partenaires. En clair, il s’agit de contributions au capital social et non en compte courant. L’objectif serait une éventuelle cession à plus ou moins long terme des différentes participations.

Le but de ce type de société est de dégager des bénéfices en profitant de la valeur engrangée par l’entreprise durant son développement. Dans la plupart des cas, il s’agit de branches de divers organismes financiers. Les apports de sociétés de capital-risque se retrouvent également au niveau des conseils régionaux. À ce niveau, l’objectif sera de soutenir activement la croissance économique locale.

Il existe également des sociétés de capital-risque établies par des entrepreneurs qui réunissent des fonds dans le but de les injecter dans de nouvelles entreprises et les accompagner dans leur développement. Il s’agit là de business angels. En vrai, ce système vise plus à soutenir les jeunes entreprises plutôt que d’enregistrer une plus-value sur les titres souscrits.

Leave a Comment

Your email address will not be published.