Propriété viticole : Qui sont les acheteurs?

propriété vinicole

À ce jour, un grand nombre de propriétés viticole est mis en vente. Ceci s’explique par le fait que la crise économique touche n’importe quel secteur. Vu leur passion et leur dévouement pour la viticulture ainsi que la production, ils souhaitent un avenir meilleur pour leur bien. Ainsi, les propriétaires favorisent la vente des domaines viticoles. Un bon nombre d’investisseurs conscient de cette réalité hésite lors de l’acquisition, mais il faut avouer que beaucoup se risque encore dans la reprise de propriété viticole. Mais qui sont-ils réellement?

Investir dans le secteur viticole:

Avant d’effectuer un placement financier dans n’importe quelle branche, il est nécessaire d’évaluer le marché pour réduire les pertes et avoir une rentabilité. Seulement, les audacieux ont plus de chance de triompher dans le monde des affaires. C’est-à-dire que là où les autres perçoivent un échec, un investisseur féroce et redoutable y trouve une belle perspective d’avenir. Pour être clair, il faut savoir prendre des risques sans pour autant courir à son propre écoulement.

La viticulture et la production de vin sont fortement atteintes par la crise que rencontre notre pays. Certes, la situation ne semble pas s’améliorer, mais avec courage, et un esprit méthodique, il est possible de demeurer sur le marché et avoir un projet viticole rentable. Étant donné que la terre française est bénie, la fertilité n’est pas un souci. Le sol est du côté des vignerons et le climat en est de même pour certaines régions.

En un mot, se pencher dans l’achat d’une propriété viticole est certes risqué, mais si le porteur de projet identifie l’endroit adéquat, il peut avoir des réels bénéfices.

Qui s’intéresse aux propriétés viticoles?

Le marché immobilier étale un bon nombre d’offres quant aux propriétés viticoles. Seulement, les acquéreurs ont presque tous les mêmes exigences. Vu que les chiffres d’affaires actuelles ne sont pas très favorables, les investisseurs veulent à tout prix minimiser le budget. Pour être plus précis, ils sont en quête d’un bâtiment en bon état qui ne demande pas d’énormes rénovations avec une capacité de production assez moyenne et des moyens de production efficaces. L’enjeu est de taille, mais les agents immobiliers trouvent des propositions convenables.

Selon les estimations, les Français restent les investisseurs potentiels pour les domaines viticoles. En effet, 60 % des acheteurs sont des Français surtout de sexe masculin. Passionnés de vin depuis leur plus jeune âge ou voulant avoir une vie paisible et agricole, les hommes y voient une bonne opportunité à l’approche de leur retraite ou bien avant. C’est comme un rêve qu’ils veulent concrétiser pour leurs vieux jours. Bien évidemment, nous pouvons aussi entrevoir des jeunes qui s’intéressent aux vignobles.

Pour les 40% restants, ce sont principalement les Asiatiques surtout les Chinois. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir entrer dans le secteur viticole. D’ailleurs, ils se basent sur les domaines qui ont peu de propositions. En outre, même si la propriété n’est pas en très bon état, ils sont la plupart du temps preneurs. Seulement, ils favorisent la région bordelaise.

D’autre part, il y aussi les Russes, les Canadiens et les Suisses, mais ils ne sont pas encore beaucoup si nous faisons une comparaison avec les asiatiques.

En somme, les Français demeurent les acheteurs principaux pour les propriétés viticoles. Toutefois, le nombre de chinois qui investit dans ce domaine ne cesse d’accroître d’année en année. De plus, ils agrandissent le château à leur image et le petit vignoble perd tout son aspect français.

Leave a Comment

Your email address will not be published.