L’usage d’une caisse enregistreuse dans l’hôtellerie et la restauration

L’année 2018 approche à grand pas, autant que la mise en place de Loi de finances de 2016 qui oblige les professionnels de restauration et d’hôtellerie assujettis à la TVA d’enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d’un logiciel de comptabilité ou d’un système de caisse sécurisés et certifiés. Voyons comment l’installation de logiciel de gestion de titrés prépayés facilitera votre activité professionnelle.

Gestion des titres prépayés avec la nouvelle caisse enregistreuse

Nombreuses entreprises françaises offrent des tickets resto, des chèques vacances ou des chèques CESU aux salariés afin de simplifier leur vie courante. Pour les clients, cette prestation d’aide est très bénéfique mais pose un grand problème pour la comptabilité. Dans ce cas, l’utilisation d’une caisse enregistreuse muni d’un logiciel de consolidation et gestion de titres prépayés est fortement conseillé.

Comment l’obligation d’utiliser la caisse enregistreuse changera le pratique d’hôtellerie et restauration ?

Pour traiter les commandes en rapidité et efficacité, les restaurants sont obligés d’éviter la queue. De ce fait, l’utilisation de ce type de logiciel assure une gestion efficace de ce mode de paiement :

    • L’encaissement de ticket restaurant se déroule plus rapidement
    • L’usage de logiciel permet de scanner et connaître la valeur nominale des titres
    • Le software contrôle les dates de validité
    • Le programme garde toutes les traces des titres envoyés

En ce qui concerne l’hôtellerie, la caisse enregistreuse est un outil indispensable pour les jours de forte fréquentation comme les jours d’arrivées. L’emploi d’une caisse enregistreuse dotée d’un logiciel de gestion de titres prépayés, permet de remplir automatiquement toutes les mentions obligatoires de chèques ANCV et sécurise toutes les transactions.
La caisse enregistreuse est très efficace pour le traitement de réservation, de service et de la logistique des clients. D’une manière générale, le nouveau logiciel facilite et permet de mieux contrôler le budget et d’augmenter la productivité de l’établissement.

Être aux normes en 2018

Tous les commerçants et les professionnels assujettis à la TVA doivent utiliser une caisse enregistreuse sécurisée afin d’éviter la fraude fiscale.
Si en 2018 vous êtes soumis à un contrôle fiscal et vous n’êtes pas équipé d’une caisse enregistreuse, vous risquez une amende de 7500 euros. Ensuite, vous auriez soixante jours pour remplacer l’ancien software par le nouveau.
Informez-vous auprès de votre comptable car il est fort possible qu’une simple mise à jour est acceptable.

Leave a Comment

Your email address will not be published.